vendredi 6 septembre 2013

BIENTÔT DISPONIBLES...

Deux publications, à venir prochainement, qui me font particulièrement plaisir.

Tout d'abord, La Nuit est un marécage où meurent les chauves-souris, un recueil de poèmes en proses, premier livre publié par Lörns Borowitz. Ci dessous, un extrait de ma préface.

L'ouvrage devrait être disponible avant la fin du mois de septembre, aux éditions du Petit Véhicule.

Lörns Borowitz est un drôle de phénomène. Il n’écrit pas, il crache ; il ne crée pas, il hurle ; il ne compose pas, il pisse ; il ne fait pas de la littérature, il éjacule, il crie, il gerbe : « la créativité revient à se branler dans un gant de toilette tiède et humide », nous prévient-il.
Âmes sensibles s’abstenir, donc : si vous êtes convaincu que la poésie est le domaine spécifique du beau, du délicat et du distingué, vous allez grincer des dents en vous plongeant dans ce livre, car Lörns manie la plume comme un terroriste islamiste la dynamite.

Toujours aux éditions du Petit Véhicule, le numéro 38 de la revue Chiendents sera consacré au dur labeur des petits éditeurs.

Avec, au sommaire : Luc Vidal, Gérard Cherbonnier, Roger Wallet, Pierrick Hamelin, jean-Luc Nativelle et moi-même.

Le titre ? Editeurs : bons à tirer ? Le ton est donné !

2 commentaires:

heptanes fraxion a dit…

wouaa c'est tout beau,ici !je repasserai !

dis-moi,as-tu des nouvelles de Gaston Vieujeux ?

Beau Stéphane a dit…

salut à toi,

Bienvenu par ici. Pas eu de nouvelles récentes du cher Gaston qui semble persister dans la volonté de ne plus écrire de poésie. c'est un peu notre Arthur Rimbaud à nous (sauf qu'aux dernières nouvelles il ne vendait pas des armes...)

Et toi ? Pas une petite actualité à annoncer Un livre ? Un recueil ? Ca serait chouette de lire du HF dans le texte !