samedi 7 juin 2014

L'ARBRE A CŒURS LU PAR MICHEL BAGLIN...

Michel Baglin, sur le site de la revue Texture, dit du bien de L'Arbre à cœurs, et je l'en remercie !


C'est ICI pour lire sa critique à sa source, ou ci-dessous pour celles et ceux qui préfèrent.


Stéphane Beau : « l’Arbre à cœurs »


Ici, la mort accidentelle d’un mari aimé, qui dissimule peut-être un suicide, fait vaciller la vie et le passé d’une femme qui se met alors en quête de ses fidélités. Là, un ancien SS retourne les accusations et la culpabilité contre ses anciennes victimes. Ailleurs s’est un motard dont on devine les épreuves et les souffrances en le voyant s’installer aux commandes… d’un fauteuil électrique… Mais avec ces dix nouvelles concoctées par Stéphane Beau et réunies sous le titre « l’Arbre à cœur » (éditions Durant-Peyroles), on commence presque toujours par se tromper sur la nature des personnages… « Nature » n’est d’ailleurs par le terme approprié. Ils ont plutôt une histoire, et bien des facettes contradictoires… Les humiliations d’un arbitre de foot, l’expérience de l’altérité radicale ou les hallucinations maladives d’un homme à l’air pourtant très normal sont ainsi racontées en des récits brefs qui brouillent les pistes et les identités.


A quoi ce bouquiniste inerte et mutique, qui ne daigne répondre à aucune question, s’adonne-t-il sur son ordinateur derrière son comptoir le jour durant ? Et ce vieillard qui soigne avec tant d’affection ses lapins, quel monstre cache-t-il ? Un président de la république pris en otage peut-il se remettre en cause ? Autant de questions que Stéphane Beau incarne non sans ironie en des individus qui nous laissent perplexes et récusent le simplisme des apparences.


Ce recueil avait été sélectionné pour le prix Litter’halles de la nouvelle de Decize.


Michel Baglin

Aucun commentaire: