lundi 20 octobre 2014

ERNST JÜNGER, LA MORT ET LA POLITIQUE...

En quelques mots judicieux, Ernst Jünger nous offre une des clés permettant de mieux comprendre sinon son oeuvre, du moins une partie de ce qui explique la réception parfois négative de celle-ci :

« Pourquoi suis-je " controversé " ? Le qualificatif me convient. La politique n'en est que le prétexte, mon rapport à la mort la vraie raison. Il agit de façon stimulante sur certains, irritante sur d'autres. »


Ernst Jünger, Soixante-dix s'efface (Journal 1986-1990), Gallimard.

Aucun commentaire: