lundi 22 juin 2015

LES TEMPS MODERNES...


Toujours dans La Bibliothèque perdue de Walter Mehring : 
 
« Notre atmosphère intellectuelle, c’est-à-dire le paysage de l’occidental moderne est, comme on dit, dynamique, c’est-à-dire en mouvement jour et nuit. La flânerie, l’oisiveté, les errements d’une fantaisie passionnée sont soumis aux prescriptions générales de la circulation. Si jadis maint chemin menait à Rome, aujourd’hui l’autoroute s’en va à l’usine, au laboratoire ou... au camp ».

Aucun commentaire: