mercredi 30 septembre 2015

BOUQUET FINAL...

Et pour marquer la fin de ma lecture des Thibault, un bouquet final de citations : 

« Il y a des gens qui se sont fabriqué, une fois pour toutes, une conception satisfaisante du monde… Après, ça va tout seul… Leur existence ressemble à une promenade en barque, par temps calme : ils n’ont qu’à se laisser glisser au fil de l’eau, – jusqu’au débarcadère… »
 
*
« Peut-être, que l’instinct de détruire, le besoin périodique de foutre par terre ce que nous avons péniblement édifié, est une de ces lois essentielles qui limitent les possibilités constructives de notre nature ? »

*
« La seule attitude raisonnable, la seule qui ne déçoive pas, – c’est la recherche de l’erreur, et non pas la recherche de la vérité… Reconnaître ce qui est faux, c’est difficile, mais on y arrive : et c’est tout, rigoureusement tout ce qu’on peut faire !… Le reste : pures divagations ! »

*
« Si je devais revivre, je voudrais que ce soit sous le signe du doute. »

*
« N’ai été qu’un homme moyen. Facultés moyennes, en harmonie avec ce que la vie exigeait de moi. Intelligence moyenne, mémoire, don d’assimilation. Caractère moyen. Et tout le reste, camouflage. » 

Roger Martin du Gard, Les Thibault – Epilogue.

Aucun commentaire: