mardi 6 octobre 2015

HENRI ROORDA...

On nous fait souvent le coup du génie méconnu. Et je suis le premier à m’en agacer. Mais quand même, Henri Roorda, quel sacré bonhomme ; quelle plume, quelle imagination, quelle sensibilité, quel humour... Il est un de ces auteurs dont, à l’instar de Jules Renard, on peut ouvrir les livres au hasard, à n’importe quelle page, et toujours tomber sur une phrase qui fait mouche.
Alors, pour mon plaisir (et j’espère aussi le vôtre), quelques perles tirées de son Roseau pensotant.
 
*
« La loi s’occupe des assassins et des escrocs. Mais contre les honnêtes gens, nous sommes désarmés. »
 
« Les sages nous disent : "Pour vivre heureux, vivons cachés." Mais les grands ont beaucoup de peine à se cacher ; il y a toujours un bout qui dépasse. »
 
« La parole a été donnée à l’homme pour remplacer sa pensée. »
 
Henri Roorda, Le Roseau pensotant, 1923

Aucun commentaire: