jeudi 2 juin 2016

LES ENFANTS JEROMINE REEDITES...

Allez, si vous ne devez acheter qu’un seul livre cette année, n’hésitez pas, c’est celui-ci : Les enfants Jéromine d’Ernst Wiechert.
 
Ce pavé de plus de 1000 pages, publié la première fois en 1948, n’était plus édité depuis des années et les rares exemplaires qui circulaient encore sur le marché de l’occasion pouvaient atteindre des prix assez prohibitifs.
 
Impossible de décrire en quelques mots le foisonnement de ce livre qui nous dépeint le destin de la fratrie Jéromine (sept enfants), de leurs parents et des autres habitants de Sowirog, petit village allemand perdu au cœur des bois et des marais et où le temps semble s’être arrêté. On retrouve dans ce roman tout ce qui fait la grandeur des livres de Wiechert, ce mélange de rigueur protestante et de sagesse primitive, cette communion avec la nature, cette capacité à juger les hommes sans les condamner, à cerner tous les dysfonctionnements du monde. Le genre de livre que l’on doit pouvoir lire cinq fois, dix fois, cent fois sans jamais se lasser.
 
Bravo au livre de poche pour cette belle initiative.

5 commentaires:

Bertrand a dit…

Connais pas... Mais le peu que tu en dis donne envie de le lire et quand on a envie, on y va.
Merci en tout cas

Beau Stéphane a dit…

Alors là, tu peux y aller les yeux fermés. Si vraiment tu n'y prenais pas plaisir, je m'engage ici à te le rembourser !

Pierre Martin a dit…

Bonsoir je souhaiterais envoyer un long message de reconnaissance et d'admiration à Stéphane Beau pour son magistral ouvrage intitulé Hommes en souffrance. Or, d'après ce que j'ai essayé de saisir sur Internet, je crois comprendre que c'est par la présente fenêtre que je peux le joindre directement mais je n'en suis pas sûr. Pouvez-vous s'il vous plaît, Monsieur Beau, me confirmer si c'est effectivement bien le cas par un mail à l'adresse suivante grv@cegetel.net? Et me dire si je pourrais donc vous envoyer mon message également dans la présente fenêtre, ou si vous avez une autre adresse mail où vos lecteurs peuvent vous contacter? J'aimerais en effet énormément vous expliquer tout ce que j'ai apprécié dans votre maître-livre. Et savoir dans quelle mesure vous continuez, depuis lors, la très belle démarche engagée dans ce livre.

Je vous souhaite une belle soirée, et, plus largement, de belles vacances,

Bien cordialement,

Pierre Martin

Anonyme a dit…

livre difficile ,des mots sortis d un autre siecle (i phone remarquable dico)philosophie biblique mais pas chretienne ni hebraique ni mahometane dieu tout simplement une grande humanite sens critique de notre societe j aime sowirog

Beau Stéphane a dit…

Ce livre est une leçon d'humanité en effet. Nous devrions tous travailler à faire croire dans nos coeur un petit coin de Sowirog en effet.