mardi 26 juillet 2016

LA CONFRÉRIE DES CINQ...

A paraître en septembre, un roman jeunesse aux éditions du Petit Pavé : La Confrérie des Cinq.

4ème de couverture : Vingt ans après, la « Confrérie des Cinq » est de retour. Les enfants intrépides qui la composaient sont devenus des adultes, mais leur amitié est toujours aussi forte quand il s’agit de faire face au danger. 
Retrouvez Anita, Mikael, Francis, Fred et son fidèle Charlemagne, dans de nouvelles palpitantes aventures qui vous entraîneront des brumes de la Bretagne à la chaleur tropicale de l’Afrique. 

Toute ressemblance avec une collection littéraire célèbre mettant en scène cinq attachants héros – dont un chien – est bien entendu à entendre comme un sincère hommage à cette magnifique série, et comme une dette d’enfance qu’il m’importait de solder !
S.B.

Dilettante et papivore, Stéphane Beau est né à Nantes en 1968. Il a été responsable des éditions associatives « Le Grognard », et a publié une dizaine livres dont deux romans aux éditions du Petit Pavé : Le Coffret, à l’aube de la dictature universelle (2009) et Les En dehors (2011)


2 commentaires:

Pierre Martin a dit…

Bonsoir je souhaiterais envoyer un long message de reconnaissance et d'admiration à Stéphane Beau pour son magistral ouvrage intitulé Hommes en souffrance. Or, d'après ce que j'ai essayé de saisir sur Internet, je crois comprendre que c'est par la présente fenêtre que je peux le joindre directement mais je n'en suis pas sûr. Pouvez-vous s'il vous plaît, Monsieur Beau, me confirmer si c'est effectivement bien le cas par un mail à l'adresse suivante grv@cegetel.net? Et me dire si je pourrais donc vous envoyer mon message également dans la présente fenêtre, ou si vous avez une autre adresse mail où vos lecteurs peuvent vous contacter? J'aimerais en effet énormément vous expliquer tout ce que j'ai apprécié dans votre maître-livre. Et savoir dans quelle mesure vous continuez, depuis lors, la très belle démarche engagée dans ce livre.

Je vous souhaite une belle soirée, et, plus largement, de belles vacances,

Bien cordialement,

Pierre Martin

Beau Stéphane a dit…

Bonjour,

Merci pour ce message. Je vous réponds par mail car dans un post consacré à la Confrérie des 5, nous serions un peu hors sujet pour poursuivre le débat sur les hommes en souffrance !