OUVRAGES COLLECTIFS


ADDICTIONS


Nouvelles (Recueil collectif)

Editions Grimal, 2010


Nouvelles de : Eric Moulard, Stéphane Beau, Adil Salouane, Jean-Marie Palach, Raphaëlle Potinet, Vida Markoski, Marie-Christine Quentin, Sylvie Fressigné, Sophie Noël, Marjorie Petit.

4ème de couverture : Plaisirs inavoués, sentiments coupables, drives incontrôlées, comportements irrépressibles, regrets éternels, chemins tortueux... On sort rarement indemne d'une addiction... Surtout au moment de payer l'addition ! Dix nouvelles inédites à lire sans modération...

Stéphane Beau : nouvelle intitulée "Dernières lignes" (reprise dans La Chaussure au milieu de la route)
DES FEUILLETS, DES MOTS VRAIS

Nouvelles et poèmes (Recueil collectif)
Editions du Petit Pavé (2010)

4ème de couverture : Faisant suite au collectif Sur un autre versant, le recueil Des Feuillets, des mots vrais appelle à un nouveau voyage poétique. Entre proses, vers et nouvelles, les Amis du Petit Pavé laissent libre cours à la création littéraire.

Une véritable quête s'engage au fil des pages : celle de la recherche des mots justes, des mots vrais...

Stéphane Beau : nouvelle intitulée "Journal intime" (reprise dans La Chaussure au milieu de la route)


ILS SE SONT TANT AIME, F(R)ICTIONS POLITIQUES

Nouvelles (Recueil collectif) 

Editions La Cause des livres, 2012


Nouvelles de : Sylvie Bahuchet, Stéphane Beau, Françoise Guérin, Alain Herbelot, Daniel Martin-Borret, Bernard Palayret, François Perche, Thierry Périssé, Gaëlle Pingault, Christian Rome, Laurent Vignat.

4ème de couvertureLa politique c’est la vie ! La vie est politique ! Vous en aurez la conviction en lisant ces nouvelles. Les rêves de pouvoir se heurtent au réel, l’intime se mêle à l’espace public, la fiction se mêle à la réalité…

Un bébé à naître, un amoureux fou aux prises avec la mafia, un cycliste invétéré, des bons-vivants des sans-papiers, un président cynique, un apprenti-candidat, des militants fatigués, une syllabe qui vient détraquer le slogan... L’humour est là, la révolte aussi.

Ils se sont tant aimés : f(r)ictions politiques, une création originale, divertissante, fraternelle, porteuse de sens. L’écriture nous entraîne de la farce à l’émotion la plus vive.

Stéphane Beau : nouvelle intitulée "L'Allocution du Président"



Le Bovarysme, La psychologie dans l'œuvre de Flaubert

 Jules de Gaultier + collectif
Éditions du Sandre, 2007

Article : « Georges Palante – Jules de Gaultier : histoire d'une amitié bovaryque » par Stéphane Beau

4ème de couverture : Les textes les plus célèbres ne sont pas forcément les plus lus. Cet essai de Jules de Gaultier (1858-1942) l’illustre bien : malgré le succès qu’a rencontré la notion de bovarysme, le texte qui lui a donné naissance ne fut pendant des décennies accessible que dans quelques bibliothèques.

Cette réédition vient combler une lacune, tant pour les chercheurs que pour tout amateur de Flaubert. Chacun pourra désormais constater que le bovarysme, pour Gaultier, n’est pas simplement la tendance psychologique des êtres insatisfaits à l’évasion dans un monde imaginaire mais, à un niveau plus fondamental, la faculté qu’a chaque être humain de se concevoir autre qu’il n’est. Emma Bovary se révèle alors être, plus que l’emblème d’une frustration bourgeoise typique du XIXe siècle, un véritable modèle ontologique.

Présenté et largement annoté par Didier Philippot, le texte est suivi d’une série d’études éclairant différents aspects de la notion de bovarysme. Cet instrument de travail, établi par des spécialistes européens, constitue un bon exemple de ce que peut donner une recherche menée en commun.

Avec cette réédition, grâce au professeur norvégien Per Buvik, les deux essais de Jules de Gaultier sur le bovarysme sont disponibles, Le Bovarysme de 1902 ayant été publié par ses soins en 2006, aux Presses de l’Université Paris-Sorbonne.

Avec les contributions d’Annika Mörte Alling, Stéphane Beau, Michel Brix, Per Buvik, Dominique Guedj, Alice Gonzi, Denis Grozdanovitch, Delphine Jayot, Jacques Le Rider, et Didier Philippot.

GEORGES PALANTE ET LA GENERATION HONNIE 

Recueil Collectif
Éditions du Grognard, 2009

4ème de couverture : Le 16 mai 1913, Georges Palante décide de consacrer sa chronique philosophique du Mercure de France à ce qu’il nomme, pour l’occasion, « la génération honnie ». Cette génération, comme il l’explique, c’est la sienne : « Hélas ! c’est ma génération ; c’est la nôtre, ô mes pauvres contemporains qui nous essayions à philosopher vers les années 1880. »

Et cette génération, à la veille de la première guerre mondiale, n’a pas bonne presse, comme il le reconnaît volontiers : « génération névrosée, décadente, en proie au mal de l’analyse, à l’opium déterministe, à la narcose pessimiste, au dilettantisme vieillot, à l’immoralisme éhonté ! J’arrête là la liste des gentillesses dont on nous gratifie. » Une génération, qui a su rendre hommage à certaines grandes figures intellectuelles du siècle précédant comme Théodule Ribot, Emile Tardieu ou Charles Renouvier.

Palante pressent très bien, à cette époque, que « la roue a tourné » et que le temps des « incorrigibles spectaculaires » est révolu. Place aux jeunes, ou plus exactement à « cette génération toute neuve qui ne parle que d’agir, de créer, de faire de grandes choses » et qui se caractérise par « cet enthousiasme pour l’action, pour les convictions fortes et salutaires, pour la restauration de l’ordre, de la discipline intellectuelle et morale ». Quelques paragraphes plus loin, il conclut : « les hommes d’action sont les maîtres de l’heure ».

C’est à quelques-uns des illustres oubliés de cette génération honnie que nous avons essayé de redonner un peu de vie dans ce Hors-Série : Frédéric Paulhan, Ludovic Dugas, Louis Estève, Emile Tardieu, Jules de Gaultier et Louis Prat.

Sommaire :

- Avant propos : Stéphane Beau - Goulven Le Brech
- Georges Palante, un précurseur oublié de la sociologie de l’individu : Stéphane Beau
- Frédéric Paulhan, la morale de l’ironie : Bernard Baillaud & Jacqueline Paulhan
- Ludovic Dugas, Jean-Jacques Rousseau et la timidité, désaccord entre le cœur et l’esprit : Présentation Goulven Le Brech
- Louis Estève, l’art de rester soi-même : Colette Dalle
- Emile Tardieu, la découverte d’un livre inaugural : L’Ennui, étude psychologique : Horia Patrasco
- Jules de Gaultier, lettres à Benjamin de Casseres : Sélectionnées et présentées par Mitchell Abidor
- Louis Prat, le sage des Pyrénées Orientales : Goulven Le Brech
- Actualité de Georges Palante

DÉLITS D’ENCRE

Recueil Collectif
Éditions du Petit Pavé, 2011

Article "Les 15 ans du Petit Pavé" par Stéphane Beau

4ème de couverture : Un éditeur est fait du cri des autres...

L'édition reste une activité largement méconnue, voire mystérieuse pour certains, teintée de romantisme pour d'autres.

Il est vrai et normal que les éditeurs préfèrent parler de leurs auteurs et de leurs livres plutôt que de leurs activités ou même de leur avenir avec l'arrivée du « tout » numérique.

Les Éditions du Petit Pavé, jusqu'à ce jour, que ce soit suite aux louanges ou aux critiques que l'on pouvait leur adresser, fidèles à la consigne qu'Aragon lui-même donnait, répondaient « Commencez par me lire ».

Mais 15 ans, ce n'est pas rien, et le Petit Pavé accepte de monter sur la scène, par le biais de documents, de textes d'auteurs et d'interviews, pour se raconter.

Durer 15 ans, ce n'est pas rien, surtout sans aides ni subventions et sans faire appel au compte d'auteurs, et plus encore lorsque l'on connaît les choix atypiques du Petit Pavé transmettre le patrimoine vécu « sans vouloir être régionaliste », éditer des poètes vivants reconnus dans l'hexagone sans mépriser « les poètes du dimanche », éditer des ouvrages reconnus de référence sur Michaux, Aragon, Reverdy, Hervé Bazin... et dans le même temps publier des romans, des nouvelles d'auteurs inconnus... Etre choisi par des institutions, collectivités, syndicats, associations pour publier leurs ouvrages, ce que le Petit Pavé appelle le rôle social de l'éditeur, et revendiquer pour la chaîne du livre, dans ses engagements d'éditeur que l'on qualifie d'indépendant, d'alternatif ou de nouvelle édition, la bibliodiversité.


CONVERSATIONS OU LA LIBRE PAROLE

Tome 2
Pascale Arguedas

Editions du Petit Véhicule, 2011

Entretien avec Stéphane Beau

4ème de couverture : À travers ces entretiens réalisés entre 2004 et 2009, Pascale Arguedas nous présente des acteurs contemporains du livre, français et étranger : 17 écrivains, éditeurs, traducteurs, critiques ou encore auteurs de revue.
André Velter, Bernard Ollivier, André Bucher, Colum McCann, Rosa Montero, Duong Thu Huong, Cécile Wajsbrot, Christian Garcin et Paul Fournel pour le tome 1 ; Eric Faye, Denis Grozdanovitch, Jean-Bertrand Pontalis, Jean-Claude Lebrun, Sabine Wespieser, Michel Volkowitch, Fabienne Raphoz et Stéphane Beau pour le tome 2.
L’accent est mis sur les œuvres et les thèmes, les inspirations, les influences, les styles et les procédés d’écriture et sur le travail de découvreur auquel se vouent les passionnés de littérature.
Une sorte de making-of du livre.
Un passionnant tête-à-cœur littéraire.

DOUZE POUR UN...

Recueil Collectif
Editions du Grognard


12 nouvelles écrites par 12 membres de l’Association des Romanciers Nantais.

Sommaire :

- Perte de libido chez l’autruche, par Philippe Ayraud
- Une nuit avec Marc le Vit, par Stéphane Beau
- Attente, par Roger Coupannec
- Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, par Alain-Pierre Daguin
- La Reine Christine, par Stanislas Engrand
- Le Monologue du fauteuil rouge, par Valérie Mazeau
- La Petite mendiante bretonne, par Stéphane Pajot
- Le Stagiaire, par Jean-François Pasques
- Transport amoureux, par Emmanuelle Petit
- Le Faisan, par Thierry Picquet
- La Grande course des bannières de procession, par Jean-Luc Russon
- Le Convoi des Dieux, par Didier San Martin


ACTES DES RENCONTRES LOUIS GUILLOUX 2012

Société des Amis de Louis Guilloux

4ème de couverture : Alors que la vocation de l'écrivain se précise, voilà qu'apparaissent des figures qui l'accompagnent sur le chemin difficile de la création littéraire. Ils sont souvent des conseillers précieux dont Louis Guilloux recueille les observations au nom de l'amitié partagée. Ainsi dès les premiers pas en littérature, Jean Grenier, André Chamson, André Malraux, Jean Guéhenno, qui sont ses exacts contemporains, jouent ce rôle. La rencontre avec Albert Camus, plus tardive, sera quant à elle un véritable « coup de foudre existentiel ». Si différents soient-ils, Georges Palante et Max Jacob demeurent les figures tutélaires auxquelles Louis Guilloux voue une fidélité sans faille.
Les circonstances historiques dramatiques du milieu des années trente et la montée des périls vers la Seconde Guerre mondiale, tel un fil rouge, au gré des engagements concrets nourrissent la pensée et l'action de Louis Guilloux. C'est l'époque du compagnonnage avec les syndicalistes, les militants politiques, les ecclésiastiques engagés. Il noue avec eux des liens fraternels et choisit d'en faire des personnages de son univers romanesque. D'autres figures, tels Boncors ou les « folichons » de la Bande du soleil, rappellent sa sensibilité aux originaux. Ces amitiés étonnantes par la diversité de leur appartenance politique, sociale, culturelle sont la preuve de la liberté que Louis Guilloux a toujours revendiquée.
Faire découvrir, redécouvrir Louis Guilloux aux lecteurs, offrir de nouvelles pistes aux chercheurs, tels étaient les enjeux de cette manifestation. Ces rencontres de 2012, en rassemblant un large public, ont montré le vif intérêt porté au thème de l'amitié, donnant à voir autrement l'œuvre et la personnalité de l'écrivain.


13 EN VERVE

Recueil Collectif
Editions Asphodèle

13 nouvelles écrites par 13 membres de l’Association des Romanciers Nantais.

Sommaire :

- Thérèse André-Abdelaziz - Le Cœur des oliviers
- Stéphane Beau - Le Prisonnier
- Daniel Braud - Le Sac à sel
- Alain-Pierre Daguin - Que de bonnes nouvelles
- Jean Duby - Putain de cité !
- Sylvain Forge - Zone blanche
- Yannick Guilbaud - Bétonneuse
- Stéphane Pajot - La Saison des barbecues
- Jean-François Pasques - Monsieur Albert
- Thierry Picquet - Covoiturage
- Pascal Pratz - Pan final
- Didier San-Martin - Aller-retour pour la 4eD
- Fabienne Thomas - La Lettre


ALMANACH du saumon poétique littéraire & fraternel 2014

Recueil Collectif
Editions du Petit Véhicule

Sous la direction de Luc Vidal et de Stéphane Beau. 

Divers articles de Stéphane Beau :
"Tu sais que", bande dessinée réalisée avec Nicolas Désiré Frisque, "Manifeste du Parti individualiste", édito...


ALMANACH du saumon poétique littéraire & fraternel 2015

Recueil Collectif
Editions du Petit Véhicule

Sous la direction de Luc Vidal et de Stéphane Beau. 

Divers articles de Stéphane Beau :
Edito, "Nos intentions sont pacifiques" (nouvelle), "Octobre est un mois à la con", aphorismes...



JE A TREIZE

Recueil Collectif
Editions Durand Peyroles

Qui a dit que les écrivains étaient des êtres solitaires ? Enfermés dans leurs tours d’ivoire ? Perdus dans leurs mondes imaginaires et dénués d’esprit collectif ?
Les romanciers nantais vous démontrent qu’il n’en est rien grâce à ce nouveau recueil.
Parce qu’écrire, cela peut être sportif aussi, parfois, ils s’y sont mis à treize pour vous faire voyager, vous étonner, vous effrayer, vous dérouter, vous faire rire, vous attendrir…
Vous aimez l’esprit d’équipe ?
Alors laissez vous tenter par ce Je à 13 !

Sommaire :

- Antoine le Pierreux - Thérèse André-Abdelaziz
- Que votre union soit profitable ! - Philippe Ayraud
- La bise - Stéphane Beau
- L’art, mémoire de l’enfance perdue - Jacky Blandeau
- Naufrage - Daniel Braud
- Ne me touche pas - Pierre Bussière
- Aux dernières nouvelles - Alain-Pierre Daguin
- 2249 - Jean Duby
- Rejeton - Gérard Guillet
- Et je serai face à la mer… - Hervé Huguen
- Willy Wolf, l’ange noir, 1925 - Stéphane Pajot
- Préhistoire - Pascal Pratz
- Tiago - Fabienne Thomas

Aucun commentaire: